Tiger – Entre ses griffes

  • De Pauline Libersart
  • Edition Addictives
  • Sortie le 30/09/2019

Résumé auteur

Elle est leur captive, il sera son sauveur.

Seule, sur une route déserte, Christy tombe en panne au milieu des forêts de l’Arkansas.
La jeune femme est kidnappée par un groupe de miliciens aussi dangereux que cruels, et tout bascule. Elle devient leur esclave, sans valeur, sans identité.
Alors que sa vie ne tient plus qu’à un fil, elle doit son salut à Tiger, le numéro 3 de l’organisation, aussi beau que dangereux, un homme violent et implacable.
Une situation étrange s’instaure entre eux. Vrais sentiments ou syndrome de Stockholm ?
Et si pour lui tout n’était qu’un jeu, et Christy une jolie proie à tourmenter avant de lui porter le coup de grâce ?

Ma note

Ma lecture

Tout commence avec Christy qui se fait enlevée, et pas par n’importe qui, non, par un groupe suprématiste, rien que ça! Elle débarque dans un campement paramilitaire plus que vétuste où elle devra être leur esclave, comme les autres femmes présentes, parce-que vous comprenez bien que les hommes qui jouent à la guerre ne peuvent pas faire à manger, la lessive etc…. Mais surtout elles sont des esclaves sexuels tant qu’à faire!

Heureusement pour elle, Tiger, un des commandants, va la garder avec lui et la revendiquer comme trophé de guerre! C’est un bel homme, très intriguant, énigmatique, qui peut être doux comme brutal.

Extrait:

Je ne suis pas compliqué comme mec, annonce soudain Tiger. Tu fais ce que je te dis, et tout se passera bien entre nous.
À cette déclaration, j’ai un hoquet de stupeur et je m’immobilise. Cinquante réponses, toutes plus cinglantes les unes que les autres, se bousculent dans ma tête. Je n’ai pas le temps de parler qu’il ajoute :
– Le viol, ça excite Wilson, mais pas moi. Je veux une nana consentante dans mon pieu.
J’en reste sans voix. Il me faut plusieurs secondes pour retrouver la parole.
– Tu crois que tu peux exiger ça après m’avoir assommée, enlevée et négociée comme un vulgaire bout de viande ?
– J’ai eu une journée merdique, me répond-il. Je n’ai pas la force de sortir les violons pour te jouer la sérénade.
– Ta journée ne peut pas avoir été plus pourrie que la mienne ! Lâche-moi.
Je dégage mon bras avec colère sans qu’il cherche à me retenir.
– Tu as le choix, eux ou moi, me rappelle-t-il avec froideur, sans manifester le moindre signe d’agacement. Je ne force pas les femmes.
Être l’esclave d’un seul ou la putain de tous ! Il n’y a pas d’hésitation à avoir, et ce salaud le sait. Tout comme j’ai la conviction qu’il me livrera au reste de la meute sans remords si je n’obtempère pas

Bon bien évidemment, j’aurais fait pareil perso! Entre 1 ou 30 hommes, le choix est vite fait! Sur ce fond d’enlèvement, plusieurs sujets très intéressants sont abordés, le racisme, l’endoctrinement , les rapports avec son kidnappeur, l’amour, les secondes chances.

Extrait:

Je suis tombée aux mains d’un groupe de suprématistes, ces mecs qui clament qu’ils sont la race supérieure, les seuls vrais Américains-blancs, évidemment et qui refusent l’autorité du gouvernement fédéral. Ils se croient encore au far west et au bon vieux temps de l’esclavage. Et, pour mon malheur, je suis loin d’être une pure WASP!

C’est une histoire qui mêle rebondissements, intrigue et amour, dans laquelle on y voit comment une femme instruite, va essayer de faire pour rentrer dans un moule en apparence, faire des choses qu’elle n’aurait pas pensé être capable. Peut-on rencontrer l’amour dans de telles conditions, Tiger sera t-il son sauveur ou son fossoyeur? Arrivera t-elle à s’échapper?

Pour avoir toutes ces réponses courrez vite vous le procurez, vous ne regretterez pas!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s